Historique

LES PEP, PLUS DE 90 ANS D’ACTIONS ET D’INNOVATIONS SOCIALES !

L’œuvre des Pupilles de l’Enseignement Publique est créée en 1915 par des universitaires entourés d’enseignants et amis de l’école publique pour aider matériellement et moralement les orphelins et victimes de guerre, puis les enfants de mutilés et réformés, fréquentant ou ayant fréquentés l’école publique : c’est l’époque du fameux « sou des pupilles ». Cette œuvre se définit dès son origine comme œuvre de secours et d’assistance mais aussi d’éducation : éducation à la solidarité, éducation par la solidarité.

Les sections qui la constituent se transforment rapidement en associations départementales autonomes, sous le régime de la loi de mai 1916 à titre d’œuvre de guerre autorisée à faire appel à la générosité publique, présidées par des inspecteurs d’académie, des recteurs ou des hommes politiques. Ces associations départementales se réunissent le 18 mai 1917 en une Fédération nationale, reconnue d’utilité publique le 16 août 1919, qui devient leur trait d’union. Dès 1926 les PEP étendent leur assistance à « tous les enfants et adolescents fréquentant ou ayant fréquentés les établissements d’enseignement public qui ont besoin d’assistance matérielle ou morale » et à « tous les enfants victimes de l’iniquité sociale ».

Dans le même temps, la création du Centre d’Odeillo (Pyrénées-Orientales) qui accueille des tuberculeux, marque le début de l’action des PEP
dans le secteur sanitaire, avec une préoccupation constante pour la santé des enfants. Les PEP accompagnent par ailleurs la politique d’envoi
des enfants citadins « vers la nature et l’air pur » en créant la première colonie de vacances en 1920.

Les années 50 voient l’activité des PEP se développer dans des domaines plus proches de l’école, plus complémentaires de l’activité scolaire proprement dite, sous la forme de l’organisation de classes de découvertes ; l’aide à l’enfance en difficulté se trouvant au carrefour
de l’école et de la politique menée en matière de santé, puis le développement de l’action en faveur de l’enfance handicapée.

À partir de 1986, les PEP mettent en place des actions de soutien scolaire pour les enfants momentanément hors de l’école qui se structureront sous l’appellation SAPAD (service d’assistance pédagogique aux enfants malades ou accidentés).

Aujourd’hui comme hier, devant les situations nouvelles engendrées par les évolutions du contexte économique et social, les PEP inventent de nouvelles actions, à la fois éducatives et sociales.